Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 2181 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 731 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Connaissez-vous la Mère de Dieu ?

Après avoir éliminé les “exagérés” d’Hébert puis les “indulgents” de Danton, il est tout à la préparation de la fête de l’Être suprême qui, sur les ruines de l’athéisme, doit fonder son apothéose


Robespierre fut-il lié à la “mère de Dieu”, une prophétesse qui, en pleine Terreur, annonçait la venue d’un messie ?

En ces premiers jours de mai 1794, Maximilien Robespierre semble au faîte de la puissance.
En ces premiers jours de mai 1794, Maximilien Robespierre semble au faîte de la puissance.
Pourtant, ignorant moins que quiconque que la roche Tarpéienne est proche du Capitole, il sait ses ennemis de plus en plus nombreux. L’accusant déjà d’aspirer à la dictature, ils le soupçonnent, à présent, de vouloir davantage. De fait, après le 10 thermidor, on découvrira chez lui des cartons de lettres d’admirateurs (et d’admiratrices) l’érigeant en « divinité suprême »… Pour l’heure, voici que l’on apporte à Vadier, le président du Comité de sûreté générale, une pièce saisie seize mois plus tôt chez une certaine Catherine Théot, dite la “mère de Dieu”, dans laquelle il est longuement question d’un mystérieux personnage désigné par le seul pronom « Il » (avec une majuscule) : « Il a passé il y a quelques jours ; Il m’a donné sa bénédiction […] » Pour Vadier, aucun doute possible : “Il” désigne Robespierre. Le 8 mai, Catherine Théot et nombre de ses adeptes sont arrêtés.

Qui est donc cette “mère de Dieu” ?

Qui est donc cette “mère de Dieu” ? Née en 1716, ancienne domestique au couvent des Miramionnes devenue devineresse, Catherine Théot a été emprisonnée trois ans — de 1779 à 1782 — à la Bastille, à la Force, puis à la Salpêtrière pour blasphème, avant de se déclarer “mère du Verbe”. Arguant de dons de thaumaturge et se disant investie d’une mission spirituelle, elle réunit, dès avant 1789, des disciples qui afflueront avec la Révolution. Elle attire à elle, à partir de 1793, des déistes opposés à l’athéisme des hébertistes et annonce la venue d’un messie. L’Incorruptible serait-il, à ses yeux, ce messie ? Rien ne permet de l’affirmer, si ce n’est que nombre de partisans de Robespierre comptent parmi ses fidèles. Au point que l’“affaire Théot” contribuera à la chute de ce dernier. Quant à la “mère de Dieu”, acquittée après le 10 thermidor, elle mourra le 1er septembre 1794.


Mardi 17 Février 2015
Jc Menard
Lu 322 fois
Notez

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Juin 2016 - 18:56 Le Dernier Panache - Puy du Fou








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact