Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 1932 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Les bandits du bocage c'est fini.

« Nous sommes en 2015… voilà 5 ans que nos routes se sont croisées pour la première fois et pour notre plus grand désarroi. »


Servir et non se servir. Avis de disparition de l'association les Brigands du Bocage.

Les bandits du bocage c'est fini.
« Je suis en colère. Nous sommes en colère. Pour nous, mais surtout pour la Vendée que vous avez si mal servie. L’idée c’est qu’elle vit à travers les siècles à travers nous, l’idée c’est que nous devons lui rendre hommage par nos actions et non se servir d’elle à des fins personnelles. L’idée n’est pas mercantile elle est d’une toute autre grandeur… »

Nous n'entendrons plus le cri de la Chouette, même plus un tweet, rien.

Les bandits du bocage c'est fini.

« Vous avez assassiné une idée ! Vous avez menti, vous avez louvoyé, filouté, volé… ».

Voilà c'est la fin.

C'est tout pour aujourd'hui, mais nous reviendrons prochainement sur un petit historique et rétablir les faits pour les plus sceptiques.



Rebondissement après la parution de cet article et parution d'un communiqué officiel :

Les bandits du bocage c'est fini.
Il est bien entendu qu'un très petit nombre de personnes — soit une proportion de 1 % — ait utilisé cette association à des fins personnelles ou ait tout fait pour cacher la vérité en ne manifestant pas leur opposition à des pratiques loin de l'esprit associatif, ou en se contentant de fermer les yeux depuis une fameuse affaire de dons détournés fin 2012.

Les principales victimes en sont « l'esprit Vendéen » et l'enthousiasme des jeunes qui nous avait poussé a participer également à cette aventure. Une triste désillusion est apparue et sommes restés particulièrement méfiant sur la gestion.

Nous sommes effectivement bien placés pour évoquer le problème puisque nous avons signé la charte graphique de l'association des « Brigands du Bocage » et la mise en place du blog (dont nous attendons toujours le règlement depuis 5 ans pour ne parler que de cela).



On regrettera la disparition de l'association sans qu'un nouveau bureau n'ait été élu et qu'un coup de balai n'ait été donné. La ficelle est un peu grosse pour cette drôle de pirouette.


Mercredi 4 Février 2015
La rédaction
Lu 1183 fois
Notez


1.Posté par philippe le 05/02/2015 11:20
Nous vivons une "drôle" d'époque, la trahison, le vol etc...

2.Posté par CHASSE BLEU le 05/02/2015 17:06
L'association "Les Brigands du Bocage" n'existe plus.... Il ne reste plus que la "Brigande du Bocage"....

3.Posté par Rochecotte le 05/02/2015 18:42
Qu'il soit bien clair que les manœuvres du personnage principal ne doivent pas jeter le discrédit sur l'ensemble des anciens membres de cette association. Des anciens membres qui se demandent d'ailleurs comment il y a pu avoir une AG sans que personne n'ait reçu de convocation... On peut se demander aussi si des cotisations ont été perçues pour 2015. Il semble que le dernier message qui ait été posté sur le blog des Brigands (sans doute pas par la fondatrice) soit rempli de bon sens et que ce qu'il propose soit ce qu'il y ait de mieux à faire pour les anciens membres qui n'avaient pour but que leur intérêt pour la Vendée. Beaucoup se sont fait avoir, de la série de mensonges à l'escroquerie pure et simple. Cette bonne-femme risque malheureusement de faire causer dans les chaumières pour encore longtemps ; espérons toutefois que l'esprit qui animait les jeunes et moins jeunes, costumés ou non, demeure le même et qu'ils ne soient pas considérés comme des parias au sein des autres associations vers lesquelles ils se dirigeront. Autre souci, qui n'est pas des moindres : le discrédit jeté sur l'ensemble des acteurs de la cause mémorielle vendéenne qui risque de faire "amalgame" (le mot à la mode du moment). Pour la suite, je crains que le volatile en question, ne soit pas solvable (à moins que sa récente union ne révèle des trésors cachés dans quelque souterrain du Bocage) et que ceux qui se sont fait flouer, en soient pour leur frais et leur naïveté, malheureusement. Cette naïveté que nous avons tous eu et qui risque de coûter cher à certains d'entre nous, si ce n'est déjà fait. Je ne fais qu'une confiance très moyenne en la justice pour régler les soucis occasionnés aux victimes, mais j'espère que tout ceci ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir.
Amitiés vendéennes à tous,
Votre serviteur, chef des tintamarres et des fourrés.

4.Posté par Guitton de la Verrie le 06/02/2015 01:48
je n'arrive pas à comprendre votre alarme en message ?
Si c'est ce que je comprend, alors je n'en suis pas surpris:
mais, je suis pas sur de comprendre. de quoi il s'agit ?

5.Posté par La Colonne le 06/02/2015 09:58
Malheureusement cette triste nouvelle n'est pas une surprise, elle à juste mis du temps à éclore ! beaucoup trop d'approximation et de manque de sérieux, une grande dose de naïveté, il ne suffit pas d'avoir un drapeau blanc pour avoir de bonnes intentions. L'envol s'écrase, comme quoi se déguiser pour être vendéen ne suffit pas il faut l'Etre tout simplement !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Juin 2016 - 18:56 Le Dernier Panache - Puy du Fou








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact