Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 2213 vues
33333  (2 votes) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 735 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Un tableau de Couder sur le monument aux victimes de Quiberon

Le 20 septembre 1823, la Duchesse d'Angoulême, l'infortunée fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, posa la première pierre d'un monument aux victimes de l'expédition de Quiberon. Cette scène fut immortalisée par un bas-relief sur un mur de la chapelle de la Chartreuse, mais aussi par le tableau d'un peintre d'histoire renommé, Auguste Couder.


Auguste Couder, La Duchesse d'Angoulême posant la première pierre du monument élevé aux victimes de Quiberon
Auguste Couder, La Duchesse d'Angoulême posant la première pierre du monument élevé aux victimes de Quiberon
Louis Charles Auguste Couder est né à Paris le 1er avril 1790. Elève de David, dont l'enseignement le marqua fortement, mais aussi de Vincent et de Regnault, cet artiste mena une carrière de peintre officiel de la Restauration au Second Empire. Son talent apprécié par ses contemporains lui a valu de nombreuses commandes officielles et privées. Il puisa son inspiration essentiellement dans l'histoire antique ou nationale, la religion ou la littérature romantique. Il fut reçu en 1839 comme membre de l'Académie des Beaux-Arts. Il mourut à Paris le 21 juillet 1873 et fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Reconnu de son vivant, Couder est tombé dans l'oubli. Il a pourtant toute sa place dans l'histoire de la peinture du XIXe siècle.

Le tableau de Couder intitulé « La Duchesse d'Angoulême posant la première pierre du monument élevé aux victimes de Quiberon » a été exposé au Salon de Paris en 1827. Il était destiné à décorer une salle de la préfecture de Vannes. L'étude a été mise en vente chez Sotheby's le 19 juin 2007. Cette huile sur toile de 33 x 42 cm a été adjugée pour la somme de 4.560 euros.
Vendredi 11 Novembre 2011
La rédaction
Lu 778 fois
Notez

Nouveau commentaire :








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact