Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 1982 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 653 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Une guillotine au musée

Le Musée Maurice Dufresne, à Azay-le-Rideau, expose une guillotine découverte par hasard à Tours en 1960.


Une guillotine au musée
Nous l'avons ramassée à Tours en 1960 lors d'un chantier près de la rue des Tanneurs, explique Maurice Dufresne. Elle se trouvait dans un souterrain parmi des poutres et des ferrailles et était entièrement démontée. Sur le moment personne n'a compris de quoi il s'agissait. J'ai fait transporter cet amas à Villeperdue sans y toucher pendant 30 ans.

En 1993, en voulant nettoyer l'endroit envahi par les ronces, j'ai découvert le couteau en croyant qu'il s'agissait d'un socle de charrue.

A force de sortir les morceaux, je me suis rendu à l'évidence, il s'agissait d'une guillotine. Nous en avons eu la certitude en découvrant le mouton, cette pièce de fer qui s'emboite sur la lame pour lui donner du poids.

On suppose qu'il s'agit d'une guillotine mobile utilisée en Indre-et-Loire pendant la Terreur vers 1794. Peinte en rouge vif pour éviter que l'on distingue les éclaboussures de sang sur les montants, elle était tirée par deux cochers lorsqu'il fallait la déplacer (toujours de nuit) d'une ville à l'autre dans le département.

Pour bien entretenir l'atmosphère lugubre qui accompagne cette mécanique, des têtes de cire de condamnés peuvent être découvertes dans la salle voisine.

Article paru sur le site : Les guillotinés de la Révolution française

Lien vers le Musée Maurice Dufresne
Dimanche 9 Octobre 2011
La rédaction
Lu 1292 fois
Notez

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Décembre 2013 - 17:58 Robespierre avait bien perdu la tête !








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact