Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 2743 vues
33333  (2 votes) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 1094 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Fallait-il condamner Marie-Antoinette ? ce mercredi soir 12 septembre avec Franck Ferrand

Après son émission sur les Guerres de Vendée, Franck Ferrand nous propose ce mercredi soir une émission consacrée à Marie-Antoinette. Rendez-vous est donné à 22h55 sur France 3.


Strasbourg, 7 mai 1770. Un carrosse impérial franchit le Rhin direction l’île aux Epis. A l’intérieur, une petite fille de 14 ans regarde avec émotion la foule qui l’acclame. Cette enfant, c’est l’archiduchesse d’Autriche Maria Antonia Anna Josepha Joana de Habsbourg-Lorraine devenue depuis quelques jours Dauphine de France après son mariage par procuration avec Louis XVI.

23 ans après ces vivats de la foule, le 16 octobre 1793, le tribunal révolutionnaire reconnaît Marie-Antoinette coupable ! Elle est accusée de coopération avec les puissances étrangères. Un verdict, suivi d’une peine qui doit être exécutée sans délai : la condamnation à mort.
Que s’est-il passé pendant ces 23 années pour que Marie-Antoinette troque le carrosse impérial qui la menait vers la gloire pour une charrette qui l’emmène à l’échafaud ? Etait-elle réellement coupable ?
La « frivole et dévergondée », Marie-Antoinette a été condamnée, sans preuve, pour intelligence avec l’ennemi. Mais qui était-elle vraiment ? Comment sa personnalité a-t-elle évolué entre l’enfant autrichienne qu’elle était et la femme la plus détestée du royaume de France qu’elle est devenue ? Etait-elle véritablement une traîtresse ? Fallait-il guillotiner Marie-Antoinette ?


Retrouvez dans la boutique les livres et objets

Je pardonne... Testaments de Louis XVI et de Marie-Antoinette

Suivi d'une nouvelle de Balzac sur la mort de Louis XVI.

A Noël 1792, peu de temps avant son exécution qui eut lieu le 21 janvier 1793, Louis XVI rédigea un testament à l'attention de ses proches et de tous les Français, devant l'Histoire.
Ce texte est ici suivi de la dernière lettre de la reine Marie-Antoinette et d'une nouvelle de Balzac sur la mort de Louis XVI.

64 pages, 14 x 21

LE BUSTE DE MARIE ANTOINETTE

Buste de Marie-Antoinette

Stuc et patine à l'ancienne - hauteur 41 cm.


Pour commander ce buste cliquez ici

LE BUSTE DE LOUIS XVII


LE BUSTE DE LOUIS XVI

Stuc et patine à l'ancienne - hauteur 34 cm.
Mercredi 12 Septembre 2012
A.M.
Lu 796 fois
Notez

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Décembre 2013 - 17:58 Robespierre avait bien perdu la tête !








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact