Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 2713 vues
33333  (2 votes) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 1072 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

« A BOUT DE BRAS » : un court-métrage sur le Trésor de Charette

Vers le 10 août 1795, en pleine guerre de Vendée, des chaloupes de la marine britannique ont débarqué sur la côte de Saint-Jean-de-Monts, vers les Becs, armes et munitions, mais aussi un trésor en Louis d'or. Ils viennent aider l'armée vendéenne de François-Athanase Charette de la Contrie. L'histoire rapporte que ce trésor aurait été caché dans la forêt de Grasla, près des Brouzils.


« A BOUT DE BRAS » : un court-métrage sur le Trésor de Charette
À partir de ce récit, Eric Mauvoisin, alias Erick Dick, auteur de nombreux courts métrages et habitant Miami (Etats-Unis), a décidé d'en faire un film d'aventure. « Je trouve que ce fait se marie bien avec ce marais, très chargé d'histoires, que j'adore », et où habitent ses parents. « Je ne tiens pas à en faire un film sur les guerres de Vendée, ni à prendre parti pour l'un ou l'autre camp. Mais uniquement à faire un film avec de l'action. »

Pour cela, Eric Mauvoisin a fait appel à de nombreux jeunes de la région pour tenir divers rôles, à des associations, telles que le Garde Chauvin association napoléonienne charentaise ou encore le Moulin de Rairé à Sallertaine. « Ils portent ce film dont le titre retenu pour l'instant est « À bout de bras ». Afin d'éviter les anachronismes, je me conseille auprès de la Société d'histoire et d'études du pays challandais. »

Les premières scènes ont été tournées au coeur du marais entre Orouet et Le Perrier, et au Moulin de Rairé. D'autres auront lieu sur la plage, en forêt, car « le synopsis retrace comment quatre protagonistes, Céleste, l'abbé Besnier, Petit Louis et Canon, vont transporter l'or de la plage des Becs jusqu'à la forêt de Grasla. »

Tout un voyage au cours duquel ils vont vivre diverses aventures, croisant des soldats républicains sur leur chemin. De ce fait, Eric Mauvoisin compte en réaliser un long-métrage. « Mais si cela n'est pas possible, je préfère produire un bon 52 minutes plutôt qu'un mauvais 1 h 30. » Ce film n'est pas « tourné académiquement. J'espère qu'il rentrera dans un circuit de diffusion dans les cinémas locaux avec une présentation d'ici la fin de l 'année. » Il est possible de suivre l'avancée du tournage sur la page facebook dédiée.


source : maville.com
Lundi 3 Septembre 2012
A.M.
Lu 918 fois
Notez

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Décembre 2013 - 17:58 Robespierre avait bien perdu la tête !








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact