Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 1932 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

« Génocide Vendéen » : de Villiers veut des excuses de Hollande

Sur "Le meilleur du web politique — le Lab" d''Europe 1, Philippe de Villiers exige de François Hollande des excuses et une reconnaissance du Génocide Vendéen.


Découverte des charniers du Mans, l'archéologie apporte des preuves irréfutables…
Découverte des charniers du Mans, l'archéologie apporte des preuves irréfutables…
Si cet article vous avait échappé fin décembre, il n'en demeure pas moins que les Vendéens autour de Philippe de Villiers vont vouloir faire entendre raison une nouvelle fois à l'État. A l'occasion du 220ème anniversaire des Guerres de Vendée qu'elle belle initiative !

« Le député européen estime que "les trois caractéristiques du génocide sont réunies". Il évoque "un plan d’extermination, contre un groupe ethnique et religieux, par des moyens de masse… Ce qui n'empêche pas Philippe de Villiers de demander au chef de l'Etat, François Hollande, de présenter des excuses :
Que le chef de l’Etat – celui-là ou un autre – vienne demander pardon au nom de la République. Comme l’a fait Alain Decaux en tant qu’historien républicain, aux Lucs-sur-Boulogne, le 25 septembre 1993.
Pour Philippe de Villiers, "il y a pire que le génocide", il s'agit là "d'un mémoricide"."C’est-à-dire qu’on n’a pas même le droit d’évoquer le martyre des Vendéens", conclut-il.»


source : le lab d'Europe 1

Livre à découvrir : Les Lucs, la Vendée, la Terreur et la Mémoire – Pierre MARAMBAUD

« Génocide Vendéen » : de Villiers veut des excuses de Hollande
L'étude qui a mis un terme aux polémiques sur le grand massacre des Lucs-sur-Boulogne, l'un des drames du génocide vendéen.

Mystère en Vendée : le martyrologe de Barbedette, classé monument historique, ne serait-il qu'un faux ?
Le martyrologe, c'est ce document établi en mars 1794 par l'abbé Barbedette, curé du Grand Luc. Une liste de 564 noms : des hommes mais surtout des femmes et des enfants, massacrés un mois auparavant par une des colonnes infernales du Général Turreau.
Un document hallucinant.
Pourtant, bien des points obscurs demeuraient. Pierre Marambaud a voulu en avoir le cœur net.
A sa connaissance intime des lieux, cet universitaire allie une longue pratique des méthodes les plus pointues de la recherche historique.
Plus qu'une enquête : une quête.

228 pages, 20 x 20, cahier d’illustrations couleurs

Pour commander le livre de Pierre Marambaud
Mardi 15 Janvier 2013
Pierre-Michel Cohen
Lu 1321 fois
Notez


1.Posté par jean beau le 17/01/2013 13:40
Le génocide vendéen doit être reconnu par la république en la personne de François Hollande et des excuses publiques doivent être largement relayées dans les médias, comme furent les excuses des différents gouvernements envers la colonisation, l'esclavage et les lois anti-juives de Vichy. Car il serait incompréhensible que les massacres de masse ayant été commis sur le sol national, soient les seuls à ne pas être reconnus sous couvert qu'ils le furent par la république Française à l'encontre de sa propre population. Rappelons que le génocide vendéen fut la volonté d'une élite économique et financière exprimée par ses relais politiques en la personne des Danton, Carnot, et appliquée par ses sbires, Carrier, Fouché et autres criminels. La déclaration de guerre contre l'Autriche, voulue par la seule Convention dans le seul but de pillage des pays traversés et pour le plus grand bénéfice des immenses fortunes des fournisseurs aux armées, a instauré la conscription de masse alors que la république avait promis de supprimer la conscription. République de ploutocrates qui dès le début a été traître envers son peuple. Rappelons que la destruction de la monarchie par une nouvelle classe bourgeoise désireuse d''accéder aux leviers du pouvoir, donnera le jour aux guerres les plus sanglantes et les plus mortifères jamais vues dans l'histoire de notre pays.
Le génocide vendéen est une volonté planifiée pour servir d'exemple au peuple en s'acharnant des plus cruellement sur la Vendée d'où étaient issus les plus illustres chefs de l'opposition. Le peuple Français devait se soumettre à des maîtres plus durs, plus violents, plus cyniques que jamais.

Nouveau commentaire :








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact