Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 1932 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Le Parc du Champ de Bataille à Cholet

Les Choletais l'appellent familièrement le Mont-Ligot, du nom de leur ancien maire Maurice Ligot. Cette colline champêtre assiégée par les zones industrielles et commerciales fut aménagée en 1993 en souvenir de la grande bataille de Cholet (17 octobre 1793), qui marqua un tournant dans l'histoire des Guerres de Vendée.


La canon Gribeauval sur le chemin qui mène à la table d'orientation
La canon Gribeauval sur le chemin qui mène à la table d'orientation
N'allez pas imaginer que l'état-major vendéen ou républicain campait sur ces hauteurs pour dominer le champ de bataille… Cette colline n'existait pas à l'époque. En réalité elle a émergé d'une décharge de gravats ! Pour cacher ce monticule disgracieux en bordure du périphérique, la municipalité décida de le recouvrir de terre et de l'engazonner. Le projet fut tout d'abord contrarié par le vent et la pluie qui s'amusèrent à raboter ce que l'on appelait ironiquement le Mont-Chauve. Mais au fil du temps la végétation a pris le dessus en recouvrant les pentes de ce promontoire, même si çà et là perce encore quelque vestige de PVC.

La table d'orientation
La table d'orientation
Cet espace redevenu naturel fut inauguré en 1993 sous le nom de Parc du Champ de Bataille. La colline domine en effet le théâtre de la bataille de Cholet qui s'étendait sur tous les quartiers et la zone industrielle qui s'étalent aujourd'hui à ses pieds. A son sommet fut installée une large table d'orientation (ci-contre) qui situe la position des armées vendéennes et républicaines et les officiers qui les commandaient. On croise également, sur le chemin sinueux qui serpente à flanc de colline, les restes d'un canon (ci-dessus), reconstitution d'un modèle Gribeauval comme on en trouvait en ce temps-là sur ce champ de bataille.

L'accès du Parc se fait par le boulevard du Maine (périphérique nord). Un chemin limité par un portique mène à ce qui ressemble à un parking. On poursuit à pied, après un petit pont sommaire, vers la gauche le long du chemin qui gravit la colline (il suffit de suivre les détritus qui jonchent le sol). Les amateurs de cross pourront prendre tout droit après le pont, puis sur la gauche au bout, c'est plus direct, c'est boisé, mais c'est raide.

La croix du Souvenir Vendéen
La croix du Souvenir Vendéen
Non loin de là, un autre monument commémore la bataille de Cholet. Il se situe sur le même périphérique, en direction de Beaupréau et de Nantes-Noirmoutier, à l'embranchement de la route de l'aérodrome sur la droite (il est préférable de se garer plus bas, plutôt que sur cette bretelle). Cette croix métallique scellée sur un piédestal de granit (ci-contre) a été érigée par le Souvenir Vendéen, et inaugurée le 17 octobre 1993, pour le 200e anniversaire de la bataille de Cholet.

Lundi 29 Août 2011
La rédaction
Lu 2465 fois
Notez

Nouveau commentaire :








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact