Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 2218 vues
33333  (2 votes) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 735 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Génocide Vendéen : Le Tabou de la République s'invite chez Franck Ferrand

Retrouvez l'émission de Franck Ferrand sur la Vendée

Entre 1793 et 1796, la Vendée fut le théâtre d’affrontements d’une rare violence entre des paysans insurgés et le pouvoir révolutionnaire dirigé par Robespierre. 170 000 Vendéens furent massacrés par les armées de la République, au point que certains historiens n’hésitent pas à employer aujourd’hui le terme de génocide ! La population Vendéenne a-t-elle fait l’objet d’une élimination méthodique et programmée ? Que s’est-il réellement passé durant ces trois années de combat ?


Tout a commencé au début de l’année 1793. La République fête son premier anniversaire dans un climat de grande instabilité. A l’extérieur, les monarchies européennes menacent les frontières. A l’intérieur, les troubles se multiplient. Des paysans déçus par la Révolution se soulèvent, tout particulièrement en Vendée Militaire, une région qui regroupe tout le Centre Ouest de la France. A Paris, le pouvoir se sent menacé. A la suite de sa ligne dure représentée par Robespierre, le Comité de Salut Public décide de réprimer le mouvement sans ménagement. L’insurrection s’est organisée en une Armée catholique et royale : l’armée « blanche », ainsi appelée en référence à la couleur emblématique des royalistes. Elle mène la vie dure à l’armée « bleue », qui doit son nom à la tunique des soldats républicains. Mais à la fin de l’année 1793, la révolte est férocement matée.

La République a tremblé, elle veut maintenant se venger. Sous les ordres du Comité de Salut Public, les massacres continuent. Des dizaines de milliers de prisonniers sont torturés, violés, fusillés ou noyés… L’armée traque sans relâche les Vendéens pour les éliminer méthodiquement. En 1794, Robespierre est exécuté et la situation commence à se tasser. Il faudra attendre 1796 pour que la guerre cesse, laissant derrière elle une Vendée exsangue.


source : L'ombre d'un doute

Lundi 3 Septembre 2012
A.M.
Lu 1326 fois
Notez


1.Posté par BOURRIEAU LE MEUR le 14/09/2012 09:01
GENIAL ! quand apprendra-t-on cela aux collégiens et les lycéens pour éviter de tomber dans les trappes théoriciennes de l'extrémisme..............................Cela effacerait effectivement le nom de bon nombre de plaques de rues !!!

2.Posté par d'Artagnan le 10/10/2012 00:49
Quelle est la nature profonde de cette république qui vole, viole et détruit les dépouilles de ses morts à Saint Denys au son de la marseillaise ?

Quelle est la morale de cette république qui, par des lois, conceptualise, organise et réalise l’extermination et la déportation d’une partie de sa population au nom de la liberté ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui a inventés les mots “Terreur”, “Terroristes” et Terrorisme pour tout l’humanité ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui réalise des “mariages républicains” en attachant nus deux par deux à une pierre, un père et sa fille , une mère et son fils ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui massacre les enfants en les brûlant dans des four à pains ?Quelle est la nature profonde de cette république qui cloue par le cou les enfants des Vendéens comme des chouettes sur les portes des églises ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui écrase des enfants dans le ventre de leurs mères écrasées dans des pressoirs à vin ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui se confectionne des culottes avec les peaux de ses ennemis ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui tanne les peaux humaines à Meudon et produit de la graisse humaine par la crémation de ses ennemis ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui ordonne l’extermination d’une race impure dont le sang, comme il est chanté dans la “marseillaise” doit couler dans le sillon de sa terre ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui a été la matrice de tous les génocides de XXème siècles en inspirant Staline, Lenine, Maodsedong, Polpot et Hitler ?

Quelle est la nature profonde de cette république négationiste qui nie, efface en essayant veinement de détruire les preuves de ses crimes imprescriptibles contre l’humanité, dont les documents originaux sont aux archives de l’Armée ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui immole un enfant innocent, Louis XVII, ou à sa place, un enfant de la république, sur l’autel de la liberté républicaine ?

Quelle est la nature profonde de cette république qui terrorise un enfant afin de l’utiliser pour accuser sa mère d’inceste afin de l’assassiner ?

Quel est la nature profonde de cette république qui abandonne seul jusqu’à la mort un enfant innocent, Louis XVII ou l’enfant républicain auquel on l’a substitué, dans la pénombre au milieu de ses excréments, des rats et des insectes ?

Quelle est cette république qui donne à ses écoles et inscrit sur son Arc de Triomphe le nom de ses bourreaux ?

Et surtout quelle est la nature de cette république qui extermine au nom des droits de l’homme et qui par ses écoles et ses historiens enseigne à ses enfants le mensonge et le négationnisme ? Quelle est cette république dont le Président ne demande pas pardon et ne reconnait pas officiellement ses crimes contre l’humanité ?

3.Posté par denis le 13/12/2013 14:37
Bravo d'artagnan pour ce texte c'est tout a fait vrai ce texte mériterait d être lu a l’assemblée nationale ou au sénat pour qu'ils prennent conscience de ce qui a été fait en vendée et de tout ce qui a été nié
merci de ce texte
cordialement

Nouveau commentaire :








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact