Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 1928 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

Journées du Patrimoine 2012 : Chanzeaux un haut-lieu de La Mémoire Vendéenne à (re)découvrir

Entre Angers et Chemillé, Chanzeaux abrite un lieu de Mémoire comme on les aime. Un château remarquable né de l'imagination du fameux architecte Hodé et de la volonté de Rose et Théodore de Quatrebarbes. A quelques encablures l'église de Chanzeaux où l'on admire les surprenantes fresques de Livache.


Journées du Patrimoine 2012 : Chanzeaux un haut-lieu de La Mémoire Vendéenne à (re)découvrir
Un public charmé par le lieu et l'accueil des propriétaires s'est retrouvé ce wek-end à Chanzeaux. Rose et Théodore de Quatrebarbes ont souhaité transformer leur propriété au XIXe. Au sein d'un immense parc d'inspiration anglaise, les visiteurs de ces journées du patrimoine 2012 ont pu découvrir une partie de cette étonnantes bâtisse. Bibliothèque, chapelle, salle-à-manger… regorgent de souvenirs familiaux (tableaux de Thomas Drake sur les prisons du Mans, détail du drapau de Bonchamps…). Un grand merci pour nos hôtes et pour une visite de grande qualité que vous pourrez découvrir l'année prochaine. A ne manquer sous aucun prétexte !


A noter que dans ces murs a vécu l'auteur d'une « Paroisse Vendéenne sous la Terreur»

Une des paroisses martyrs de La Vendée Militaire aux côtés de La Gaubretière et des Lucs-sur-Boulogne

Le 12 mars 1793, les hommes de Chanzeaux, dirigés par Forest et Ragueneau, dressent une embuscade sur la route de Chemillé contre les gendarmes venus faire la conscription. Quelques jours plus tard, ils se joignent aux hommes des communes voisines. Ils feront partie de la grande armée catholique. Celle-ci, après avoir été victorieuse (Pont Barré, Chemillé…) sera battue par Kléber à Cholet, traversera la Loire et après la « virée de Galerne » sera terrassée à Savenay.

Le 25 janvier 1794, 15 personnes sont arrêtées dans l’Eglise de Chanzeaux par le Général Grignon. Elles sont fusillées après avoir chanté le Salve Regina.

Le 9 avril 1795, la colonne infernale du Général Turreau arrive dans le bourg. Les habitants se réfugient dans le clocher. Après cinq heures de siège, les républicains y mettent le feu.

Avril 1799 : alors que tout acte religieux est encore interdit et puni de mort, les enfants de Chanzeaux et des communes environnantes font leur première communion dans le vallon de Fruchaud.

Durant cette période de guerre civile, 700 habitants, presque la moitié de la population, disparaissent.

Découvrez ici le site web du château de Chanzeaux

Vitraux et fresques à découvrir en mémoires des 700 victimes des Colonnes Infernales de Turreau

Lundi 17 Septembre 2012
A.M.
Lu 1531 fois
Notez

Nouveau commentaire :








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact