Vendée Chouannerie Le Web Magazine des Guerres de Vendée



Vidéos les plus récentes
Actualités
Jc Menard | 01/06/2016 | 2213 vues
33333  (2 votes) | 0 Commentaire
Actualités
La rédaction | 17/01/2015 | 735 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 19

« Le Printemps Vendéen », ou « la Révolution des Genêts »... par Amaury Guitard

Imaginons, ne serait-ce qu'un instant, que le soulèvement vendéen qui déclencha la guerre de Vendée il y a 220 ans se soit produit à notre époque actuelle... Comment ceux qui font et défont l'opinion (les médias notamment) pourraient-ils considérer ces évènements ?


L'entrée en Résistances conformément à la Déclaration des Droits de l'Homme
L'entrée en Résistances conformément à la Déclaration des Droits de l'Homme
Car depuis quelques années maintenant, les journalistes ne manquent pas d'imagination pour créer des euphémismes et des néologismes qui, sous des airs plus ou moins poétiques, recouvrent bien souvent une succession d'évènements assez complexes en vérité.
J'en veux pour preuve les récents mouvements populaires des pays arabes qui, il n'y a encore pas si longtemps, ont déferlé la chronique : à peine les différentes vagues de révolution étaient-elles terminées que les observateurs les désignaient déjà sous le nom de « printemps arabe ». Une révolution en Tunisie ? On s'empresse de la baptiser « Révolution du jasmin ».... Et l'on pourrait multiplier les exemples...
A bien regarder l'Histoire, le terme « printemps » est une tournure assez prisée... Nous pourrions citer le célèbre Printemps des Révolutions, aussi appelé Printemps des Peuples (qui se réfère à la vague de révolutions à travers l'Europe en 1848), mais aussi le Printemps de Prague dans la Tchécoslovaquie de 1968...
A n'en pas douter, si le soulèvement vendéen de 1793 se produisait de nos jours, les journalistes ne manqueraient probablement pas de le baptiser Printemps vendéen, ou même encore Révolution des genêts, la Vendée étant (comme on le chante si bien au Puy du Fou), « une terre de géants et de genêts en fleurs ». ..
Par-delà ces considérations purement sémantiques, revenons maintenant sur ce printemps vendéen qui, en 1793, fit rentrer la Vendée dans légende d'un peuple de géants... C'était il y a tout juste vingt-deux décennies.

Connue pour être à l'origine de la première guerre civile moderne en France, l'insurrection vendéenne qui éclata en Mars 1793 réunit à elle seule un très grand nombre de caractéristiques qui font d'elle un mouvement assez singulier et unique aux yeux de l'histoire.

1) Il s'agit tout d'abord d'un mouvement populaire, profondément populaire dans ses racines, qui s'est effectué pour la défense des libertés individuelles (et de la liberté religieuse principalement). Ce mouvement n'a pas été, comme on l'a longtemps caricaturé, le fruit d'un complot clérico-nobiliaire, orchestré par les nobles et le Clergé.

Les premiers chefs de la révolte étaient d'ailleurs des hommes issus du petit peuple, tel le voiturier-colporteur Cathelineau, le garde-chasse Stofflet, le marchand d'oeufs Guérin... Les nobles ne viendront se joindre que bien après, et encore dans des conditions très particulières puisque ce sera souvent sous la contrainte. Ce soulèvement n'a pas non plus été une révolte de classes, comme l'affirmèrent certains historiens à tendance marxiste... Cette théorie, devenue aujourd'hui obsolète, a notamment été balayée d'un revers de main par les travaux rigoureux et approfondis qu'ont menés depuis lors des chercheurs comme François Furet, qui a, entre autres, mis en lumière les véritables motifs de ce soulèvement.

2) Autre caractéristique essentielle de ce printemps vendéen, c'est son caractère spontané. En effet, bien qu'il y avait déjà eu des échauffourées dans le Bressuirais en Août 1792, c'est véritablement au début du mois de Mars 1793 que la population commence à s'insurger subitement pour manifester sa colère et sa détermination, à la suite des dérives excessives de la révolution. Mme de La Rochejaquelein l'explique d'ailleurs très bien dans ses Mémoires : « La Vendée s'est insurgée par un mouvement spontané, inattendu ; on peut vraiment dire qu'elle s'est levée en masse »

3) Il s'agit également d'un soulèvement unanime : en l'espace de quelques jours, c'est un peu plus de six-cents paroisses du sud de la Loire qui se soulèvent comme un seul homme, et qui dessinent un territoire insurgé de près de 10 000 km2 , connu sous le nom de Vendée Militaire.

4) Quatrième caractéristique essentielle, il s'agit d'un soulèvement légal, c'est-à-dire, conforme à la loi écrite. En effet, l'article 35 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen stipule bel et bien : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

5) Ce soulèvement est à la fois légal, mais il est aussi légitime (c'est à dire en conformité avec la conscience morale) puisqu'il s'agit d'un combat pour la défense des libertés et de résistance à l'oppression.

Le Printemps Vendéen, ou la Révolution des Genêts...
Le Printemps Vendéen, ou la Révolution des Genêts...
En un mot, une révolution qui déçoit, une paysannerie incomprise et une religion contrariée, il n'en fallait pas plus pour déclencher la colère et mettre l'étincelle au baril de poudre.
En prenant tous ces éléments en considération, on ne peut s'empêcher de penser aux phrases que le célèbre écrivain vendéen Jean Yole a écrites dans son ouvrage La Vendée :

«  Alors que toutes les provinces sont devenues des départements, la Vendée est le seul département qui soit devenu une province.[...] et tout cela au pas de charge, en quelques journées, et pour toujours. Pour le monde entier, la voilà sœur de la Pologne et de l'Irlande »

La Vendée, sœur de la Pologne et de l'Irlande, car elle partage avec tous ces peuples une histoire similaire, dans le sacrifice face à la terreur, et en ce qui concerne la résistance aux oppressions. En cela, elle est un exemple d'universalité.
Etudier ce printemps vendéen, ce n'est donc pas seulement se livrer à un devoir de mémoire nécéssaire pour que ne tombent pas dans l'oubli ces évènements importants de notre histoire, mais c'est aussi comprendre ce qui a conduit tout un peuple a dire NON aux dérives d'une mécanique révolutionnaire, dans une époque trouble et troublée.

Vous pourrez retrouvez un complément d'information à ce sujet en consultant le podcast d'une émission consacrée à mon ouvrage en cours de rédaction, et qui reprend point par point les spécificités de ce printemps vendéen : Un caillou noir de la révolution française : 1793, l'invention de la Vendée.

Amaury GUITARD

Interview de l'auteur à retrouver d'un clic
Lundi 25 Mars 2013
A.M.
Lu 1328 fois
Notez


1.Posté par TARDY le 25/03/2013 23:08
Pourquoi cette Page sanglante de notre Histoire n'est elle pas commentée dans nos Manuels d'Histoire auprés des Écoliers de France ?
Pourquoi le Président Chirac si prompt à se Repentir, au nom de la France, sur certains Evénements douloureux de notre Histoire, s'est montré si silencieux devant le Génocide Vendéen, si meurtrier, plus de 300.000 Victimes ,ordonné par les Responsables du Comité Révolutionnaire du Salut Public ?
-L'Histoire est toujours racontée par les Vainqeurs du moment contre les Vaincus, le plus souvent , ces Derniers, réhabilités , car la Vérité finit par Triompher du Mensonge...

Nouveau commentaire :








Inscription à la newsletter

Recherche


Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.

Gardez le contact